Behandlungserfolg

Succès de traitement

En Allemagne un septième à un dixième des couples n’arrive pas à avoir d’enfants. Et 1/3 de tous les couples mettent au moins 12 mois pour en avoir. Dans le cas d’un jeune couple de 20 ans en bonne santé, la probabilité d’une grossesse par cycle est, sans traitement, de 40 %. Cependant, l’âge de la femme joue un rôle important dans le taux de réussite et, entre 30 et 35 ans, la probabilité par cycle de tomber enceinte n’est plus que de 15 – 20 %.

devalphab

Les chances de réussite d’un traitement TRA sont elles aussi très variables d’une personne à l’autre et dépendent de l’âge et des antécédents médicaux. Dans le registre allemand des FIV (Deutsches IVF Register, DIR) sont calculées chaque année les chances moyennes de succès pour les taux de grossesse:

  • Rapports planifiés et insémination : environ 10 % chez la femme de moins de 40 ans
  • FIV, ICSI : de 29 à 36 % environ chez la femme de moins de 40 ans

Dans le cas d’un traitement FIV, ICSI, le taux de réussite augmente avec le nombre de transferts. C’est justement le résultat que nous obtenons nous aussi dans notre cabinet. Après 6 cycles, 65 % des couples auront un enfant.
Source : Andrew, D. A. S. et. al.: Live-birth rate associated with repeat In Vitro fertilization Treatment Cycles; JAMA. 2015, 314(15):2654-2662).

Grossesses cliniques par transfert. Mais le point décisif est la perspective de réussir à avoir un enfant. Il ne faut donc pas considérer seulement la probabilité selon laquelle une grossesse surviendra, mais aussi le pronostic sur la suite de l’évolution jusqu’à la naissance.

DIR

Le registre allemand prospectif des FIV « DIR » est le registre le plus complet et le plus strict du monde. Chaque cas traité doit y être introduit jusqu’au 7e jour de stimulation ; des modifications ultérieures ne sont pas possibles ou sont consignées par le système de manière retraçable, ce qui exclut toute manipulation des données. Les évaluations centrales du DIR pour les divers groupes de FIV sont l’instrument d’assurance qualité spécifié dans les statuts professionnels du Conseil de l'Ordre fédéral des médecins.

Klinische Schwangerschaften pro Transfer

Des taux de naissances très élevés sont parfois possibles avec des populations partielles de patients idéales. Mais si l’on considère ensemble les résultats chiffrés de tous les couples de patients sur une période relativement longue, un centre de FIV performant au top et affichant une très bonne qualité de ses résultats obtiendra au mieux, de par le monde, un taux de naissances par cycle commencé qui équivaut à celui possible dans la nature, chez des couples présentant une santé et une fertilité bonnes, à savoir autour de 20%. Les résultats de la plupart des centres de FIV restent très en deçà de ces possibilités.

Aucun centre de FIV au monde ne peut surpasser la nature: Chez les femmes âgées de seulement 35 ans, plus de 50% des ovules présentent de mauvaises divisions des chromosomes, donc périront après la fécondation, selon le diagnostic des corps polaires. A cela s’ajoutent des pertes dues à la fécondation d’ovules sains par des spermatozoïdes atteints de défauts chromosomiques et des pertes entraînées par des anomalies des divisions chromosomiques dans la suite du développement des embryons précoces. Seulement peu de stades prénucléaires recèlent le potentiel requis pour devenir un blastocyste (embryon 5 jours après la fécondation) et moins encore le potentiel de devenir un enfant. Dans la moyenne statistique, seulement trois stades prénucléaires sur quinze ont le potentiel de se développer en blastocyste. Et selon cette même moyenne, un seul de trois blastocystes a la puissance de devenir une vie humaine, un enfant.